Stop à la « seinsure » sur facebook !/ How a short movie about mastectomy reveals the absurdity of Facebook policies (again).

Une fois n’est pas coutume, je déroge à mon principe de me concentrer, dans mes articles, sur des projets créatifs de personnes touchées par le cancer et de leur proches, pour relayer un coup de gueule qui concernant la « seinsure » sur Facebook. La censure facebookienne de la poitrine féminine ne date pas de hier : on connaît le règlement anti-tétons de Facebook et on se rappelle des campagnes de sensibilisation au cancer du sein censurées, parce qu’on y voyait (oh surprise !) des seins. On se souvient également des protestations des mères voyant leur compte bloqué parce qu’elles avaient partagé des photos d’elles en train d’allaiter. Moi-même, j’ai pris le soin de cacher mon sein dans ma  vidéo de danse pour pouvoir la partager sur le réseau social. Cette fois-ci, c’est Alexandra Naoum , comédienne et réalisatrice, qui est touchée par l’acharnement des censeurs de Facebook: elle s’est vu refuser, pour cause de « nudité », la sponsorisation de sa campagne de crowdfunding pour son projet de court-métrage racontant la vie amoureuse post-mastectomie d’une jeune femme. Facebook lui reprochait le choix de l’image illustrant sa campagne : une photo d’une poitrine de femme « mono-sein ». Elle avait pourtant pris le soin de flouter le sein, mais Facebook -perspicace- a deviné ce qui se cachait derrière ces pixels. Quand elle l’a remplacée par une illustration d’un torse de femme (ne montrant pas de seins), Facebook lui a de nouveau renvoyé un refus de sponsorisation, cette fois-ci pour « nudité suggérée ». (Rappelons ici que sur Facebook, le « sponsoring » n’a rien avoir avec le sponsoring des sportifs, à qui une marque offre gratuitement des vêtements et du matériel : ici la personne qui voudrait faire « sponsoriser » un post, paye pour que sa publication acquière une plus grande visibilité.) Bien déterminée à procurer à sa campagne cette visibilité nécessaire à la réalisation de son court-métrage, Alexandra se plie aux règles et remplace cette illustration par une autre, d’une femme habillée. Mais Facebook (qu’il faut imaginer comme un croisement entre une religieuse coincée du début du siècle dernier et un jeune puceau qui s’excite à la vue du moindre carré de chair) décèle là-aussi de la « nudité suggérée ».

(c) Alexandra Naoum
(c) Alexandra Naoum
L'Amazone - court-métrage d'Alexandra Naoum
(c) Caroline Drogo
(c) Caroline Drogo
« Cachez ce sein que je ne saurais voir »

Alexandra Naoum tourne alors une courte vidéo coup de gueule dans laquelle elle dénonce la double moralité de Facebook: « Je pense qu’il serait temps pour Facebook de faire quelques ajustements. » explique Alexandra. « Associer systématiquement le « nu » à de la sexualisation est problématique selon moi. Et en censurant systématiquement l’art et/ou les posts relevants du secteur de la santé quand il y a du nu suggéré, on formate les esprits au lieu d’éduquer les gens au respect de l’individu. D’autant plus, quand les posts hypersexualisants les femmes et leurs corps font foison sur Facebook ».

//www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01590560/src/vump05/zone/1/showtitle/1/

Ironie du sort, la vidéo-coup-de-gueule ayant largement été diffusée, elle a donné au projet de court-métrage un joli coup de projecteur et Alexandra a entretemps atteint le premier palier des fonds demandés dans sa campagne de crowdfunding. On connaissait ceux qui contournent la censure, on sait maintenant qu’on peut également la détourner en sa faveur. Alexandra 1: 0 Facebook.

(Pour ceux qui voudraient aider Alexandra Naoum, voici le lien pour le faire.


We all know Facebook is afraid of women’s breasts. There is their no-nipples policy. There was this breast cancer awareness campaign that was censored for showing…breasts (surprise!). There are these young mothers whose Facebook accounts are being blocked, because they posted pictures of themselves breastfeeding. I actually took care of covering my remaining breast, when I did my  dance video in order to be allowed to put it on Facebook. This time, Facebook censorship struck a young French director and actress,  Alexandra Naoum , who is about to shoot a short movie about a young woman’s love life after she had a mastectomy. In order to fund her movie, Alexandra Naoum did a crowdfunding campaign  that she illustrated with a picture of a women’s torso with one breast. She took care of blurring the remaining breast, but when she asked Facebook to sponsor it (which means she’s paying in order to have her post promoted by facebook), they refused, arguing her post didn’t respect their policies on nudity. She replaced the picture by a drawing of a woman’s torso that didn’t show breasts, and, as they still refused it, she even replaced this drawing by another one, showing a fully dressed woman. But even that last image (of a fully dressed woman!) was still too shocking for Facebook, who kept refusing to sponsor it, because of the “suggested nudity. (What a twisted mind Facebook has…!)

(c) Caroline Drogo
Parental Advisory: Explicit Content

Alexandra then posted a rant video in which she points the fact that Facebook refuses to sponsor a post for a short movie, that shows that every woman’s body is beautiful, but in the same time doesn’t seem to care about posts displaying degrading images of hypersexualized women . “I think it’s time for Facebook to make some adjustments concerning their policies” she says. “By systematically censoring every artistic or medical post containing “suggested nudity”, they condition the minds of the users instead of educating them towards respect.”

Funnily, her rant video, that has been seen more than a million times, has been a publicity stunt for her short movie and it’s (censored) crowdfunding campaign, and by now she has reached the amount of money she needed to start her project.

Alexandra Naoum 1: 0 Facebook censorship.

For those who want to support Alexandra Naoum’s project, here’s the link.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s